Sale!

Hépatite C, Guérie

$14.95 $1.95

Description

“L’Hépatite, est égale pour tous, tout le monde peut l’attraper, mais personne n’a à la garder.” Johnny Delirious

Johnny Delirious

Ce livre décrit le combat mené par Johnny Delirious pour vaincre l’hépatite. Comme dans n’importe quel combat, il faut avant tout connaître son ennemi. Dans cette biographie partielle, Johnny expose les grandes lignes du combat qu’il a mené contre l’hépatite C. Lors de la lecture de ce livre, vous comprendrez mieux ses stratégies thérapeutiques, ses r

La sentence de mort du médecin…

Ses mots étaient de plomb, “ Il ne vous reste plus que huit mois à vivre.” Au début, je refusais d’y croire. C’était similaire à un cauchemar éveillé.

Le médecin poursuivit et me dit : ”Vous devrez subir une transplantation du foie et un traitement de fond.” Quoi ? Après ce premier choc, j’ai totalement rejeté cette option. Non ! Je refusais d’être qu’une statistique. L’Hépatite C faisait marche avant en contaminant mon sang mais moi j’allais combattre.

Lorsqu’on est jeune on se croit invincible, alors quand on apprend ce genre de nouvelle on se dit “ça ne m’est pas arrivé.” Et pourtant c’était tout le contraire, j’étais entouré de médecins et d’infirmières qui me voyaient déjà mort. Un tel événement bouleverse votre vie. J’étais choqué.

L’un des aspects les plus importants dans ma guérison était ma détermination. Je devais espérer, avec du recul je m’imaginais entrain de dire : “le Diable a voulu me prendre mais il a échoué.”

Tout le monde dans sa vie est amené à faire des choix. J’ai choisi de vivre et de ne pas mourir jeune. Vous aussi, faites ce choix. L’être humain a en lui la capacité de lutter pour rester en vie, même lorsque les événements semblent dramatiques. Ce principe a été mon moteur pour combattre.

Lisez ce que j’ai fait et comment je l’ai fait. Le but de mon livre, est avant tout de partager mon expérience et comment j’ai fait pour m’en sortir. Allez de l’avant, utilisez l’énergie positive comme moteur pour combattre. Aujourd’hui les médecins n’en croient pas leurs yeux que je puisse avoir le même foie qu’un jeune homme de vingt ans !